Memento : Réforme orthographique de 1990

, par Webmaster

La langue française évolue sans cesse, c’est pourquoi de grandes réformes sont entreprises dans le temps dans le but de la moderniser et de l’adapter à ses utilisateurs. Une langue, rappelons-le, n’existe que par la façon dont ses locuteurs se l’approprient. La dernière en date, a eu lieu en 1990, mais reste souvent méconnue. Pourtant, les règles instituées cette année-là sont parfaitement correctes et reconnues. Aujourd’hui, aucune des formes orthographiques (actuelle et antérieure à 1990) pour un mot ne pourra être déclarée fautive, même dans le cadre d’un examen officiel. Il est à noter qu’à présent, même si la chose a mis longtemps à se faire, que les correcteurs orthographiques acceptent la nouvelle orthographe et que celle-ci est aussi enseignée à l’école. Memento des points qu’il faut retenir sur cette dernière :

- Les numéraux composés s’écrivent toujours avec un tiret. Exemple : vingt-et-un, deux-cents...

- "événement" peut s’écrire "un évènement", ce qui est plus conforme à ce que l’on entend.

- Les accents circonflexes sur le "i" et le "u" tendent à disparaitre. Ainsi on pourra écrire : ile, boite, cout, paraitre, connaitre...

- Le tréma se déplace sur certains mots comme ambigües.

- Punch (boisson) devient un ponch

- Le mot relais perds son "s"

- Oignon devient ognon.

- Nénuphar devient nénufar.

- Chariot devient charriot.

Plus d’infos sur cette réforme c’est ici que ça se passe.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom