Nuage et nubile

, par Webmaster

Le nuage, pourtant léger et évanescent a laissé un impact durable dans notre langue par sa descendance…
Aux origines, il y a une racine indo-européenne qui en latin a donné nubes, avec l’idée d’un voile, quelque chose qui dissimule, le nuage cache donc le ciel, d’où l’étymologie du terme actuel. De nubes nous avons tiré également "nubile" (qui est en âge de se marier) donc de porter le voile…
mais aussi le verbe nimber (recouvrir d’un voile léger, comme un nuage, assimilé plus tard à l’auréole) et la forme "numbus" qu’on retrouve
pour désigner un grand nombre de nuages en météorologie. Notons aussi le mot « nue » forme désuète de nuage qui demeure tout de même dans
l’expression "tomber des nues".

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom