pourquoi il faut aller voir “Pluie Noire”, le bouleversant chef-d’œuvre d’Imamura pour navimate icatcher mini anatec

Reprise dans une version restaurée sublime de Pluie Noire, film bouleversant de Shoshei Imamura sur le monde d’après Hiroshima, où l’on suit le quotidien d’une famille d’irradiés, devenus des parias de la société.

La scène est brève : au matin du 6 août 1945, un éclair blanc déchire le ciel d’Hiroshima. Puis c’est un souffle dévastateur qui anéantit tout sur son passage. S’ensuivent 10 minutes apocalyptiques, où l’on suit, dans les décombres d’une ville qui a disparu en un battement de cils, la déambulation hagarde de trois survivants. Autour d’eux, dans les cendres et le chaos, errent les corps de fantômes mutilés, le visage écorché par le souffle, la chair en lambeaux. Ici, une mère berce son enfant carbonisé. Là, un garçon défiguré tente de convaincre un homme qu’il est bien son frère. Dans le silence ouaté qui succède à l’apocalypse, où seuls résonnent les cris d’agonie et le vrombissement du vent soufré, un homme hurle « Hiroshima n’existe plus !« .

Nés de l’atome

Cette succession de visions cauchemardesques, instantanés glaçants de la tragédie nucléaire d’Hiroshima, ouvre Pluie Noire, chef-d’œuvre de Shōhei Imamura réalisé entre deux Palmes d’or (La ballade de Narayama et 1983, et L’Anguille en 1997), qui glanera au Festival de Cannes 1989 le grand prix de la Commission supérieure technique.

Lorsque le film sort en 1989, le bombardement d’Hiroshima a déjà fait l’objet de nombreuses reconstitutions, et le péril nucléaire est devenu l’un des motifs majeurs du cinéma japonais d’après-guerre. Des films « nés de l’atome », qui tentent de conjurer, ou du moins de formaliser, un trauma national autant qu’existentiel. Moins d’une décennie après le bombardement, Hideo Segikawa investit la ville détruite pour y reconstituer la tragédie (Hiroshima, 1953). L’année suivante, Les Enfants d’Hiroshima de Kaneto Shindō suit le retour à Hiroshima d’une institutrice rescapée du bombardement, qui tente de retrouver d’anciens élèves dans les ruines de la ville. En 1954, Ishirō Honda donne au traumatisme atomique sa forme parabolique terminale avec Godzilla, gigantesque monstre antédiluvien réveillé par des essais nucléaires dans le Pacifique, qui mettra Tokyo à feu et à sang. Si la scène d’ouverture de Pluie Noire constitue l’une des représentations les plus saisissantes du bombardement, la terreur véritable du film est autrement plus insidieuse, car invisible.

PluieNoire20.jpg
Colère

Irradiés

Le film se focalise sur Yasuko, une jeune fille qui, au matin de l’explosion, rejoint en bateau son oncle à Hiroshima. Au loin, l’éclair blanc irradie le ciel, et une pluie goudronneuse s’abat sur l’embarcation. Parvenant à retrouver son oncle et sa tante, rescapés de l’explosion mais exposés aux radiations, Yasuko fuit avec eux la ville calcinée, et constate horrifiée l’ampleur de la tragédie.

Quelques années plus tard, devenus des hibakushas (littéralement : personnes affectées par la bombe) Yasuko, son oncle et sa tante, vivent à la campagne. C’est dans ce cadre idyllique, où les journées sont rythmées par la pêche et les travaux agricoles, que la mort va lentement s’installer. Un à un, les irradiés d’Hiroshima tombent, consumés par un mal invisible qui les dévore de l’intérieur. Les funérailles se multiplient, et le village sombre dans une angoisse endémique. Yasuko, pourtant dans la force de l’âge, est devenue inépousable. Son oncle a beau tenter de convaincre que la pluie noire – les rejets de mazout tombés du ciel au moment de l’explosion – qui s’est abattue sur elle ne l’a pas irradiée, tous, villageois et prétendants, craignent qu’en elle croisse secrètement la maladie des hibakushas.

Dans un sublime noir et blanc brûlé au soleil, comme la trace abrasive du rayonnement atomique, Imamura filme avec grâce et pudeur ce monde d’après. Aux visions apocalyptiques de l’explosion, qui occupent les 10 premières minutes du film (puis un flash-back à son mitan), se substituent celles idyllique d’une nature virginale : l’eau qui ondoie à la surface d’un étang, des pieds qui barbotent dans une rizière, une pluie fine qui perle sur un toit. Mais la menace, invisible, parfois indolore, s’insémine partout. C’est la peur enfouie qu’on voue aux irradiés, dans ce monde bucolique en vase clos, loin des décombres d’Hiroshima ; c’est cette brûlure sur la joue de Shigematsu, l’oncle de Yasuko, qui lui rappelle sans cesse le jour funeste ; c’est l’abcès sur la fesse de Yasuko, qu’elle tient secret et panse de feuilles médicinales à l’abri des regards.

Ces stigmates, autant physiques que mentaux, qu’Imamura figure par petites touches pointillistes, sont ceux de la société japonaise, d’un Japon impérial décimé par la bombe atomique, mortifié par un sentiment d’humiliation, qui, comme Yasuko tient secrète sa plaie menaçante, couvre ses maux d’un voile opaque, laissant la majorité de ses hibakushas mourir dans une extrême précarité, autant physique que mentale, et le dénuement le plus total.

PluieNoire16.jpg
Colère

Hiroshima mon amour

En situant l’action de son film dans le Japon rural des années 1950, Imamura brosse le portrait microcosmique de la société japonaise d’après Hiroshima. Les personnages cabossés qui peuplent le film, hibakushas, vétérans traumatisés, et déclassés en tout genre, deviennent les dépositaires des enjeux sociaux, sanitaires et moraux qui découlèrent de la tragédie nucléaire ; de Yasuko, princesse inépousable devenue une paria, à son oncle lui aussi rejeté mais bien décidé à marier sa nièce pour pérenniser son avenir, en passant par sa tante aux pratiques ésotériques, qui fait appel à un médium pour entrer en contact avec la mère défunte de Yasuko, et trouver un moyen de conjurer leur mauvais sort. Le village tout entier a des airs de cour des miracles, avec ses irradiés infirmes et ses personnages hauts en couleur, comme cette veuve mangeuse d’hommes et sa fille rabatteuse de cabaret. On pense aussi à Yuichi, militaire traumatisé par la guerre, pris d’une folie furieuse chaque fois qu’un véhicule traverse le village, persuadé qu’il s’agit d’un char américain. En dehors de ses crises, il sculpte sans relâche des totems de pierre aux visages déformés par l’effroi, mais trouve en Yasuko le pansement à son âme agité, elle voyant dans ses troubles mentaux le miroir à peine déformant de son affliction tenue secrète.

Bouleversant de bout en bout, jusqu’à un final sublimement tragique, Pluie Noire a ceci de prodigieux qu’il rend gracieuse et désespérément belle la danse de la mort. Dans un village où elle rôde masquée, s’exposant furtivement par des signaux fugaces – un pansement tenu secret, des cheveux qui tombent par poignée – on suit le souffle de la vie qui se poursuit, irrépressible, au gré de signaux tout aussi fugaces, comme une carpe géante qui jaillit de la surface d’un étang, et emplit de joie la belle irradiée. Et la beauté soudain nous irradie. Comme un écrin de porcelaine légèrement fendu, qui contiendrait toute la tragédie du monde.

Le Cult Ranger est un bateau de taille parfaite pour la pêche britannique et continentale. Fiable, compact, vigoureux et léger, il offre cependant une capacité d’appât pris entre 3 et 5 kilo et une portée de 400 à 600 m. Le Ranger a la possibilité d’utiliser le bateau en configuration aisée et double trémie, ce qui en fait l’un des seuls bateaux à avoir le se permettre de de le faire. L’utilisation du bateau en engouement aisée trémie permet de déposer l’appât et le gréement de manière traditionnelle. Cependant, en passant or style double trémie, le gréement et l’appât être déposés indépendamment l’un de l’autre, ce qui offre de nombreuses autres possibilités de présentation or pêcheur réfléchi. Il est aussi vraisemblable de sortir de deux ans appâts à la fois. Il existe également un système de largage d’hameçon/appât qui donne l’occasion de transvaser votre montage indépendamment des trémies à appâts dans l’hypothèse ou vous souhaitez pêcher sur le bord de l’appât pendant exemple. Ce système également être utilisé pour lâcher un plomb arrière d’atteindre le lieu de pêche, ce qui donne l’occasion d’épingler votre ligne or fond du lac. Le système radio à 4 canaux 5,8 GHz garantit des commandement sans faille, même dans plus difficiles. Les bateaux cultes sont originel bateaux du Royaume-Uni à opérer sur ce fréquence. En utilisant ce technologie, le bateau est complètement isolé des interférences radio, ce qui veut dire que brin importe le nombre d’autres bateaux sur le lac, vous ne souffrirez pas d’une perte de performance. Entièrement étanche lorsque les couvercles de batterie magnétique sont en place, le bateau est étanche à 100 %. Cela signifie que même lorsque conditions météorologiques sont défavorables, vous pouvez remettre ces gréements in situ immédiatement, confiant que votre bateau est à la hauteur de la tâche. Vous pouvez arroser de nombreux accessoires quant à Ranger, détecteurs de poissons, le GPS et systèmes de navigation, et nous avons la possibilité de même les installer pour vous a cet endroit chez Total Fishing Tackle dans centre technique dédié aux bateaux d’appâts. Un concurrent certain sur la liste des meilleurs bateaux à appâts bon marché. D’une taille réduite et d’une étonnante facilité d’utilisation, le PACBOAT EVO est une version améliorée du PACBOAT original. Grâce à un pont plus élevé, la ligne de flottaison est augmentée, ce qui améliore la flottabilité. Dans le même temps, l’aptitude du plateau à appâts a également été augmentée pour dépasser largement 1 kg. Comparé aux frères de la palette (MONOCOQUE et CATAMARAN), le PAC BOAT EVO bénéficie d’une conception et d’une taille réduite, ce qui signifie que le bateau être transporté avec une relative facilité à la brouette ou bien même à la main. Le Pac Boat Anatec EVO a été conçu pour répondre à la demande en augmentation de différents utilisateurs, pour qui le bateau appât reste indispensable, mais qui n’ont pas besoin des caractéristiques des bateaux plus avancés avec un taxation plus élevé ! Une fois complètement chargé, vous avez la possibilité vous attendre à une autonomie de plus de 80 temps et malgré sa taille, le bateau s’adapte bien aux conditions d’eau agitée. La marque Anatec voltampère de plus en désormais et le bateau EVO Pac Boat mérite pleinement son fauteuil sur notre liste des plus admirables bateaux appâts bon marché. Mon tout premier bateau à appâts était un Procat et depuis lors, le bateau a subi une quantité d’améliorations et de mises à niveau. On pourrait dire que le Procat est un bateau-appât d’emblée de gamme, par contre il est encore doté de caractéristiques utiles : système radio 2,4 Ghz – amélioré chez microprocesseur, lumière – 2. 75 kg avec batterie, performante – 1½ prière de fonctionnement, plateforme NMH haute capacité, commande d’éclairage à distance, luminosité contrôlable l’émetteur (joystick de gauche), contrôle multidirectionnel – tout sur le joystick de droite, profil bas – seulement 135 mm de haut, fort – ABS recouvert d’acrylique haute résistance, digne de confiance – entraînements sans entretien, silencieux – entraînements hybrides à faible bruit sans servos bruyants, manœuvrable – deux entraînements réversibles, stable – coque de catamaran conçue en CAO et jauge de batterie intégrée. Le Procat est l’un des bateaux les plus fiables que j’ai à la saint-glinglin vus et bien que la faculté d’appât admettons d’un brin moins d’un kilo, il peut encore produire devant des portées allant à plus de 100 mètres. Pour le prix, le Procat est un très, très bon bateau et l’un des plus puissants bateaux à appâts bon marché.Tout d’abord, la fréquence de 5,8 GHz veut dire que le bateau ne subira pas d’interférences de la d’autres appareils, ce qui est pratique si de nombreux pêcheurs dans les vous utilisent également des bateaux d’appâts. Le Waverunner Atom est le petit frère du Waverunner Mk4 et le bateau de taille moyen dans la gamme standard de Waverunner. Conçu pour la pêche britannique de la carpe, bien qu’il admettons également parfait pour grandes eaux continentales, ce bateau est compact et facile à transporter grâce à sa poignée rembourrée. Idéal pour concis et les grandes eaux, ce bateau à appâts a une portée de 400 mille (en fonction des conditions météorologiques et de l’eau) mais également une durée de fonctionnement pouvant deux heures, à vitesse maximale. Il est donc idéal pour un long interruption sur la rive. Grâce à l’éclairage et arrière du bateau, desquelles de deux ans énormes phares, vous avez la possibilité utiliser ce bateau avec précision, même dans des de faible luminosité ou de pêche nocturne. Les LED de couleur indiquent aussi très clairement la direction dans laquelle le bateau se déplace. Il est donc parfait pour profession où vous faites une prise dans l’obscurité et sur lequel vous voulez ré-appâter et pourquoi pas remplacer votre hameçon avant de retourner en or lit. Ces fanaux sont commandés selon le combiné, ce qui vous permet d’allumer ainsi qu’à d’éteindre les lumières sur l’eau selon votre degré de furtivité. L’une des caractéristiques les plus impressionnantes de ce canot à appâts est le mécanisme de retour du bateau à sécurité intégrée. Cela signifie que si jamais votre bateau se retrouve hors de prix du combiné, il coupera une de ses hélices, ce qui le fera tourner de 180 degrés même ce qu’il revienne à portée. Le bateau est également doté d’une capacité de 1,5 kg, d’un système de largage de crochet magnétique séparé et de dispositifs de protection opposé les mauvaises herbes au-dessus des deux moteurs à hélices, ce qui l’un des plus admirables bateaux à appâts bon marché. Bien que le Technicat soit légèrement plus cher que autres bateaux de notre liste des meilleurs bateaux appâts bon marché, vous aurez beaucoup plus de bateaux pour votre argent tout en gardant un prix respectable. Grâce à une capacité accrue de 3 kilogramme et à la longueur de la trémie, la majorité des gréements peuvent être disposés dépourvu qu’il va pour ça nécessaire de les replier. Le bateau fonctionne avec deux batteries qui, lorsqu’elles sont complètement chargées, ont une durée de fonctionnement de 90 temps avant que vous n’ayez besoin de les recharger ou bien de les changer. Le Technicat est conciliable avec le système de sonar Bluesounder ou l’échosondeur standard de Angling Technics, qui peuvent tous de deux ans être ajoutés ultérieurement dans l’hypothèse ou nécessaire ou achetés autrefois montés et prêts à l’emploi. Les de deux ans moteurs sont très puissants sans compromettre la maniabilité du bateau. Les lumières sont super brillantes sur le réglage le plus élevé, par contre être atténuées à l’aide de la levier de commande de gauche, tout simplement. Une autre caractéristique est qu’il n’y a pas d’antenne extérieure installée sur le bateau, ce qui est parfait pour mettre gréements sous des auvents d’arbres en surplomb, etc. Jusqu’à récemment, le Technicat était le bateau appât de choix et je peux dire sans me tromper qu’il ne m’a ne laissé tomber. Le Technicat est la fin parfaite de notre liste des plus admirables bateaux appâts bon marché.

pourquoi il faut aller voir “Pluie Noire”, le bouleversant chef-d’œuvre d’Imamura pour navimate icatcher mini anatec
4.9 (98%) 32 votes